Cirque - Enfant et clown - Vintage

Vite au cirque : le kangourou qui boxe !

 

La caravane flamboyante du cirque arrive en ville.

Ça me revient…

Ce matin à l’entrée de l’école, un homme en costume étriqué s’époumone : « samedi 15h représentation exceptionnelle ! » Il nous distribue des bons de réductions pour des places de cirque. Le prospectus vante un spectacle de qualité : un kangourou qui boxe en plus des traditionnels clowns, jongleurs, dresseurs… En sus, visite de la ménagerie gratis. Notre imagination s’enflamme. Le combat de l’animal contre l’homme occupe, toute notre attention en classe, toute notre conversation durant la récréation. « On y va les gars ? » Rendez-vous le samedi après-midi (après accord parental) sur la place du champ de foire sous les tilleuls. « Là, ce sera pour de vrai ! » Nos yeux jusqu’alors ne brillaient que devant « La piste aux étoiles » présentée par Roger Lanzac. On vibrait face aux acrobates qui exécutaient un triple saut périlleux les yeux bandés, on jubilait en admirant le saut des fauves dans des anneaux en feu, on attrapait des crises de rires avec des clowns comme Zavata ou Les Bario. Chacun des numéros était rythmé par un orchestre, cuivres et percussions. C’est fantastique le cirque !

Samedi, on est réuni. Nos petits cœurs frétillent. Derrière la frondaison des arbres, on découvre un chapiteau mal ficelé, étriqué comme le costume du directeur. Les toiles bâillent, le mât de guingois menace. Ce cirque a grise mine. On se regarde, pas de fanions, ni de couleurs chatoyantes. Qu’importe, on fonce. Direction la ménagerie. Une pancarte « animaux dangereux », collée au dos d’une simple remorque, prévient le visiteur. On avance à petits pas. Stupeur, derrière un mince grillage, une vieille guenon recroquevillée s’épouille. Madame macaque nous fixe, fronce les sourcils. « C’est vrai, elle n’a pas l’air commode ! » Mais on n’est pas là pour ça.

Une diseuse de bonne aventure déguenillée nous invite à entrer sous le chapiteau, elle ramasse la monnaie au passage. Une odeur de poils mouillés nous saute à la gorge. Nous sommes l’unique public, elle nous ordonne d’une voix éraillée de nous asseoir sur un banc, il est en bois rongé par les vers. Personne ne moufte, le spectacle commence. Un clown apparaît, il jongle. On l’a reconnu avec son costume élimé à petits carreaux. Il sonne la trompette, on doit applaudir. Clap, clap. Il nous chahute, ce n’est pas drôle, nous bouscule, c’est méchant. Se présente une dresseuse de chiens, elle a notre âge et il n’y a qu’un chien, il saute dans ses bras. « Applaudissez les enfants ! » Puis, un acrobate débarque, l’adolescent fait une roue et deux rondades. « Ça va bien les enfants ? » On crie : « le kangourou ! le kangourou ! » Le directeur nous répond qu’il est malade et qu’on peut rentrer chez nous.

On se rassure en quittant le chapiteau : « au moins, on pourra dire qu’on est allez au cirque ! »

cirque-kangourou-boxe
Le kangourou qui boxe

Un numéro des Bario :

19 réflexions sur « Vite au cirque : le kangourou qui boxe ! »

  1. Comme le catch, que vous avez évoqué en la personne de l’Ange Blanc, le cirque avait un public fidèle rassemblé autour de la piste du cirque d’Hiver et devant les téleviseurs lors de la retransmission du spectacle le mercredi soir. L’orchestre, dirigé au début des années 50 par Fred Adison puis par Bernard Hilda, ajoutait tout le brio nécessaire aux numéros de cirque, souvent exceptionnels. Merci pour ces souvenirs!

    Aimé par 3 personnes

  2. Hé oui, autrefois, la TV diffusait des émissions pour le plaisir des téléspectateurs, et non celui d’annonceurs avides. Le concept du « temps de cerveau humain disponible » n’avait pas encore vu le jour. En ce temps là, nous avions droit à du théâtre, à du cirque, à des grandes émissions littéraires, à de grands débats dignes de ce nom,, et ainsi de suite. Je n’aime pas l’expression : « c’était mieux avant », mais là, pour le coup, c’est tristement vrai.

    Aimé par 2 personnes

    1. De belles émissions TV qui rassemblaient un maximum de téléspectateurs et sur 3 chaînes seulement. Une culture commune s’imposait alors (fédératrice). La diffusion commençait tard dans la matinée et arrêtait tôt dans la nuit. On bénéficiait de temps pour aller au cirque, match, ciné de quartier, théâtre…

      Aimé par 1 personne

  3. Merci Christophe pour ces références ! J’adorais la piste aux étoiles, cela m’a valu quelques accidents après avoir tenté d’imiter les stars de la piste, mais je ne m’en laissais pas et les Bario clowns aussi, j’étais fan. C’est vraiment un bonheur tous ces souvenirs. 🙂 J’ai assisté à un spectacle de cirque, quand j’étais enfant et j’ai eu un peu plus de chance que toi. Je ne peux pas dire que c’était du grand cirque, mais c’était un souvenir unique, toujours un événement. 🙂

    Aimé par 2 personnes

  4. J’ adore ces petits cirques familiaux souvent étriqués, il est vrai, par rapport aux grands noms de la discipline et à leur renommée.
    Ceux que l’ on pouvait (peut) voir à la télé .
    Mais ils font bosser toute la smala, de l’ arrière grand mère jusqu’ au p’tit dernier, trop chou .
    Ils regorgent d’ idée pour un spectacle, bien fait et souvent pittoresque.
    Et aussi pour doubler le prix de l’ entrée déjà pas donné, par un tas d’ activités annexes toutes payantes !
    Mais je les aime bien et donc les soutient.
    Ils vivent de leur art , le rêve est là aussi .
    Je les envie … Pas vous ?

    Aimé par 1 personne

  5. dès qu’un petit cirque même avec trois poules et deux vieux chameaux s’installaient sur la place du village, j’étais certaine d’y trouver mon fils ainé !
    j’ai surtout des souvenirs de la piste aux étoiles à la tv avec le clown Zawata !

    Aimé par 1 personne

    1. Effectivement, ce clown m’enchantait. L’arrivée d’un cirque au village est un évènement pour tous les enfants. Parfois, il y avait la grande parade ( avec les hautparleurs ) pour attirer le public.

      J'aime

  6. « j’ai adoré la description du cirque. Nous aussi nous avons notre petit cirque « Plume » qui a installé son chapiteau juste devant les écoles primaires. Mais je ne suis pas entré. Il parait qu’on y apprend les petites bases principales.

    Aimé par 1 personne

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s