Ménie Grégoire, cette voix qui me manque…

La radio diffuse la Petite Musique de Nuit de Mozart.

Ça me revient…

La cuisine baigne dans le soleil du début d’après-midi. Ma mère repasse le linge en écoutant la radio. En dessous de la table, à même le carrelage, je joue avec mes voitures miniatures. 15 h, la « Petite Musique de Nuit » retentit dans la pièce. Maman,  emprunte de solennité, augmenta le volume. Les premières mesures de Mozart s’estompent au profit d’une voix suave et bienveillante qui annonce : « Ménie Grégoire répond à vos appels téléphoniques. » Le corps immobile, ma mère attentive stoppe son activité. Une première auditrice pose sa question après un bref témoignage poignant parfois terrifiant comme souvent. L’émotion transperce l’espace pour se ficher sous la table. Absorbé, je fixe les jambes figées de ma mère, j’écoute sans comprendre tout ce qui se raconte, cependant je percevais au travers de la voix de Ménie Grégoire, un apaisement, une réponse à bien des désespoirs. L’émission terminée, le fer à repasser glisse à nouveau sur le linge. Je range mes voitures, en sifflotant l’indicatif radiophonique, le cœur léger avec le reflet du sourire de ma mère dans les yeux, en attendant mercredi suivant.

Publicités

4 réflexions sur « Ménie Grégoire, cette voix qui me manque… »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s