Colle, alcool et mazout…

Des effluves de gasoil refoulent du réservoir. Ça me revient…

Dès les premiers frimas d’automne, le poêle à mazout de la classe du CP nous réchauffait solidement installé sur le plancher usé. Il veillait sur nous avec son gros œil enflammé. Mais son odeur incommodante persistait quelques jours. Alors, quel bonheur, de plonger le nez dans la colle Cléopâtre, dans une agréable senteur d’amande. À cela, l’instituteur, en blouse gris anthracite assortie au poêle, nous distribuait des polycopies violines parfumées à l’alcool. Nous reniflions avec plaisir ces feuilles avant de les coller dans nos cahiers de poèmes, généreusement tartinées de petits pâtés parfumés à l’amande. Colle, alcool et mazout, doux parfums d’enfance.

poele-airflam

Publicités

3 réflexions sur « Colle, alcool et mazout… »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s