Les épices Rabelais

Un paquet d’épices Rabelais se tapit au fond de mon caddy de supermarché.

Ça me revient…

Déjà au cœur de mon enfance, les senteurs de ces épices embaumaient les cuisines familiales. Celle de ma grand-mère, où, à la chaleur de la cuisinière à bois, cuisaient les  pâtés au lapin agrémentés d’épices Rabelais et de laurier. Ou encore, celle de ma mère, où le rôtis piqué d’ail exhalait les odeurs de cette poudre d’un vert safrané dans le four au gaz. Enfin, quand maintenant le poulet au thym poudré d’épices dore au four électrique dans ma cuisine et exalte mes papilles.

 pate

2 réflexions sur « Les épices Rabelais »

  1. Je n’ai pas connu les épices Rabelais. La cuisine maternelle était très peu relevée, tout juste si elle employait du poivre noir — quel choc pour mes papilles quand j’ai découvert celle de ma belle-mère, originaire des Açores!
    Ce pâté au lapin semble fort appétissant…

    Aimé par 1 personne

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s